Comment améliorer sa gestion des stocks ?

La gestion des stocks est une composante importante de toute entreprise qui vend des marchandises. C’est un exercice complexe, qui demande beaucoup de rigueur et d’organisation et qui pose des problèmes à de nombreuses entreprises. Dans cet article, nous vous présentons les bases de la gestion des stocks ainsi que les erreurs à éviter pour la mener à bien.

La base de la gestion des stocks

La gestion des stocks est une problématique pour toute entreprise qui produit ou vend des marchandises. Une bonne gestion des stocks est un facteur de performance de l’entreprise, et elle permet à celle-ci d’être plus ou moins flexible. Différents types de produits peuvent être stockés pour une entreprise :

  • Les produits finis : des produits transformés ou achetés, prêts à être vendus en l’état
  • Les produits semi-finis : les produits déjà transformés, pouvant être vendus dans l’état mais qui sont encore transformables (un tableau de bord de voiture par exemple)
  • Les matières premières

L’objectif de la gestion de stock est de ne jamais avoir ni trop de stock, ni pas assez. En effet, dans les deux cas, cela est préjudiciable pour l’entreprise.

En cas de surplus de stock, les stocks non-vendus vont coûter à l’entreprise, et perdre de leurs valeurs. Ces stocks deviennent alors des charges importantes pour l’entreprise.

En cas de rupture de stock, l’entreprise passe à côté de business potentiel et perd donc des ventes, laissant les clients qui n’ont pas pu se procurer le produit aller vers la concurrence.

Pour gérer ses stocks, plusieurs méthodes existent :

  • Les méthodes d’évaluation des stocks : ces méthodes servent à donner leurs valeurs à vos stocks. La plus populaire est la méthode « ABC », qui consiste à classer vos stocks en catégories d’importance (les plus importants dans la catégorie « A », ensuite dans la « B », puis le moins important dans la catégorie « C »)
  • Les méthodes de gestion de stocks : ces méthodes servent à gérer vos flux de stocks : au niveau des entrées de stocks et des sorties. Ces méthodes sont nombreuses, et le choix de celle à employer est laissé à l’entreprise. En voici quelques-unes des plus courantes :
    • FIFO (First In, First Out) : comme son nom l’indique, elle consiste à dire que les premières marchandises entrées dans le stock sont les premières à en sortir. Cela veut dire que l’entreprise qui met en place cette politique de gestion de stocks utilise en priorité le stock le plus ancien.
    • LIFO (Last In, First Out) : inversement à la méthode FIFO, cette méthode consiste à utiliser en priorité les derniers produits entrés dans le stock.
    • Approvisionnement à date fixe : cette méthode consiste à déterminer une date à laquelle une commande sera passée, peu importe le niveau de stock actuel. La quantité de la commande sera adaptée en fonction du stock existant.
    • Approvisionnement en quantité fixe : Cette méthode ne donne pas de date fixe mais détermine un seuil de stock minimal en dessous duquel il ne faut pas descendre. Une commande est automatiquement passée dès lors que le seuil est atteint.
  • Le Drop-Shipping : cette méthode, qui gagne beaucoup en popularité chez les e-commerçants, consiste à commander les matières premières après l’achat du client, ce qui permet de n’avoir aucun stock en trop. Cette méthode de gestion des stocks assure des délais de livraison plus longs.

Les erreurs récurrentes de la gestion de stocks

La gestion des stocks est quelque chose d’important, et beaucoup d’entreprises font des erreurs basiques qui peuvent les mettre en danger au niveau de leurs stocks. En voici quelques-unes à éviter :

  • Ne pas faire de prévisions : cela peut sembler élémentaire, mais les prévisions sont primordiales pour gérer les stocks de façon optimale et éviter les imprévus.
  • Avoir peur. En effet, de nombreuses entreprises gèrent leurs stocks manuellement, et beaucoup se font influencer par leurs peurs : la peur de manquer ou la peur de commander trop, poussent les gens à commander de façon irrationnelle, et cela peut donc par extension porter préjudice à l’entreprise. La gestion des stocks demande beaucoup de rigueur et c’est pour cela qu’il est généralement conseillé d’automatiser son processus de gestion des stocks.
  • Ne prendre en compte que le coût d’achat des produits : certes le coût d’achat est important, mais il ne faut pas oublier dans ses calculs les coûts de livraisons, les frais de douanes, le prix de stockage mais aussi les délais de règlement des fournisseurs ou encore le temps de livraison, les avantages liés aux quantités achetées, etc…
  • Multiplier les lieux de stockage : cette action disperse le stock, et cause souvent de l’augmenter de façon inutile. En effet, plus de lieux de stockage peut vouloir dire plus de transfert de stock et causer des frais de transport inutiles. Les stockages multiples doivent répondre à une véritable nécessité liée à une stratégie précise.

Comment améliorer sa gestion des stocks ?

Pour améliorer sa gestion des stocks, de nombreuses actions sont possibles. Tout d’abord, travaillez sur la transmission d’informations au sein de votre entreprise : la qualité et la rapidité de la transmission de l’information sont primordiales et elles permettent d’optimiser les stocks de façon réaliste.

L’un des meilleurs moyens d’améliorer votre gestion des stocks est de mettre en place un ERP. Un ERP, en plus de servir à toute l’entreprise, peut permettre à la gestion des stocks de :

  • Faire des prévisions : c’est la base de tout. Gérer ses stocks à la volée ne peut que mettre l’entreprise dans une mauvaise situation.
  • Automatiser les commandes : cela empêche le phénomène de biais de commande lié aux peurs humaines, l’ERP peut permettre d’automatiser les commandes en fonction des prévisions. De plus, l’automatisation peut être partielle, pour laisser à l’humain le choix final et un certain contrôle sur les décisions de commandes.
  • Tracer les livraisons automatiquement et en temps réel
  • Prévenir les ruptures de stocks
  • Regrouper les commandes pour baisser les coûts d’achat et de livraisons
  • Intégrer les données de stocks, actualisées en temps réel et les rendre accessibles à tous les services en ayant besoin.
  • Faire du reporting, pour évaluer vos fluctuations de stocks, et mettre en place une meilleure coordination avec les autres services
  • Améliorer le service client, la gestion des tickets, l’accès au stock, le contrôle du processus de livraison

Une bonne gestion des stocks permet de maitriser les coûts de stocks et d’assurer la rentabilité de l’entreprise. Un outil de gestion de stock de type ERP est l’outil le plus fiable et le plus complet pour vous aider à améliorer la gestion de vos stocks, et aider globalement votre entreprise à se développer. Découvrez toutes les possibilités offertes par le module de gestion des stocks d’Eden ERP.

Un logiciel de facturation : sur-mesure (personnalisable) ou standard

16 septembre 2021

Aujourd’hui, les factures d’une entreprise sont très importantes et leur accès doit être possible à tout moment. Il est nécessaire de bien les enregistrer (sans erreurs de saisies ou inexactitudes), les ranger et les préserver. Un logiciel de facturation est un outil indispensable pour y parvenir simplement. Si vous êtes à la recherche d’un logiciel de facturation, vous avez du remarqué qu’il en existait de toutes sortes et notamment des standards et des sur-mesure. 

Comment suivre vos différents objectifs CRM

31 août 2021

Vous avez défini des objectifs pour votre entreprise ou votre service ? C’est un bon début. Il vous fait maintenant les suivre. Un logiciel CRM est l'outil parfait pour suivre vos objectifs et prévisions en temps réel.

La fidélisation des clients, une stratégie à part entière

29 juillet 2021

Les clients d’aujourd’hui sont plus informés, plus attentifs et plus critiques vis-à-vis des différentes marques et de l’expérience client offerte. Les entreprises sont conscientes de l’importance de l’expérience client pour leur image. C’est pour cette raison qu’elles développent de plus en plus des techniques de fidélisation à l’aide d’outils numériques performants : CRM, emails, portail client, etc.